olivier bossé

 

Titulaire d’une maîtrise de droit privé mention droit des affaires (université de Poitiers).
Titulaire du diplôme de notaire (université de Poitiers).
Titulaire d’un diplôme d’étude spécialisée en gestion de patrimoine (université d’Auvergne).
Il a débuté sa carrière au sein de la SCP Georges Dintras en 1999, avant d’en devenir associé en 2006.

 

Olivier Bossé accompagne les dirigeants d’entreprise dans la gestion, la transmission et l’arbitrage de leur patrimoine professionnel et privé. Il assiste et conseille de nombreux clients institutionnels de l’étude dans leurs opérations immobilières sur le plan national.

 

Il est également responsable du département de droit de la famille.

 

«Avant la validation de mon diplôme de notaire, je suis parti vivre près de 2 ans en expatriation à Bruxelles en tant que C.S.N.E. (coopérant du service national en entreprise). je travaillais pour le département juridique des services pétroliers du groupe Schlumberger au sein du département «european affairs ». Une expérience extraordinaire qui m’a permis de mieux comprendre le fonctionnement d’une multinationale et de perfectionner mon anglais, en côtoyant près de quarante nationalités différentes. Après une proposition d’embauche que je dois refuser dans l’attente de la soutenance de mon mémoire de fin d’études, j’oublie rapidement l’industrie pour me consacrer à notre passionnante profession.»

 

il est…
Amateur de dessin et d’art contemporain, auquel l’a initié Georges Dintras.

 

le métier de notaire selon lui
Un notaire est un professionnel qui doit assurer l’équilibre et l’équité dans les relations contractuelles entre deux personnes ; parce qu’un contrat mal équilibré risque d’aboutir tôt ou tard à un contentieux.

 

un souvenir marquant
Alors que j’étais encore étudiant en droit, un notaire m’a confié sa vision de notre profession :
«un notaire doit aimer les gens ; on ne peut pas devenir notaire si on n’aime pas les gens.
Et un notaire doit toujours conseiller à ses clients de faire ce qu’il ferait pour lui-même.»

Un témoignage qui continue de m’inspirer aujourd’hui.

 

ce qu’il ferait s’il avait plus de temps
Il le passerait avec ses quatre filles.

 

Olivier Bossé est membre du Maxim’s Business Club (aujourd’hui cercle MBC),
du Club des Chasseurs et Veneurs de l’Immobilier (CCVI)
et de l’Automobile Club de France (ACF).